Courtoisie

Accusé de tentative de meurtre, il est de nouveau arrêté

Un résident de Montréal soupçonné d’avoir commis une tentative de meurtre sur sa conjointe, à la mi-novembre, dans le nord de Lanaudière, a été de nouveau arrêté.

Guy Benoit, 47 ans, a comparu mercredi après-midi, par visio-conférence au palais de justice de Joliette pour répondre à une accusation de de bris de condition.

Ce bris aurait été commis entre le 2 et le 3 janvier dernier à Saint-Calixte, alors que le suspect aurait contacté à plusieurs reprises avec la présumée victime par téléphone, selon les informations obtenues par le Lanauweb. Guy Benoit a été arrêté, tôt dans la nuit du 5 janvier, à Montréal, par la Sûreté du Québec.

Aucun plaidoyer n’a été enregistré par l’accusé, par le biais de son avocat, Me Serge Raby. La Couronne s’est objectée à sa remise en liberté. M. Benoit reviendra en cour le 6 janvier, pour son enquête caution pour la forme. Le Directeur des Poursuites Criminelles et Pénales a l’intention de demander une révocation des conditions dans le dossier de tentative de meurtre.

« On va être rassuré le jour où M. Benoit restera détenu jusqu’à la fin de son procès. Pour nous, c’était clair qu’il allait briser ses conditions », a mentionné un proche de la famille de la présumée victime, en entrevue téléphonique au Lanauweb, quelques minutes après la comparution de l’accusé. Celui-ci a ajouté que la famille vit dans la peur depuis la première remise en liberté de l’accusé.

Remis en liberté à la mi-décembre

Au terme d’une enquête sur remise en liberté qui avait eu lieu en décembre, le juge Paul Chevalier avait accordé un cautionnement à l’accusé moyennant de sévères conditions.

Parmi celles-ci, il lui est notamment internet de communiquer de quelque façon que ce soit avec la présumée victime et les membres de sa famille. Il lui est également interdit de se trouver près du domicile de la dame.

Guy Benoit fait face à quatre chefs soit tentative de meurtre, voie de fait grave, voie de fait en étouffant, suffoquant ou étranglant ainsi que de menace de mort.

La tentative de meurtre serait survenue dans la nuit du 19 novembre dernier, vers 3 h 50 sur le 6e rang à Saint-Calixte. « Les policiers du poste de la MRC de Montcalm ont été appelés à se rendre dans une résidence privée pour une altercation entre une deux personnes », a expliqué le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La victime, une femme dans la trentaine, avait été transportée dans un centre hospitalier pour y traiter des blessures importantes. On ne craint pas pour sa vie.

Le suspect avait été arrêté sur place. Il avait été interrogé par les enquêteurs des Crimes majeurs de la SQ.

Ces derniers et le service de l’identité judiciaire avaient passé plusieurs heures sur place afin de procéder à l’analyse de la scène afin de déterminer les causes et circonstances de cette tentative de meurtre.

À la suite de la décision du juge Chevalier, la Couronne a porté le jugement en appel. La Cour supérieure devait se pencher sur ce dossier le 27 janvier prochain.