Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a procédé à l’arrestation de trois suspects dans la vingtaine soupçonnés d’avoir pris part à un événement de violence armée, le 12 février dernier, dans l’arrondissement d’Ahuntsic–Cartierville.

Samuel Danazarre, 23 ans, Jackenley Louigène, 21 ans, et Jessica Ochoa Leblanc, 27 ans, ont tous les trois été arrêtés au cours de la matinée du 6 mars. Une perquisition d’un logement a aussi permis aux enquêteurs de saisir une arme à feu, des munitions, un téléphone cellulaire, des stupéfiants et d’autres éléments de preuve. Les suspects ont par la suite comparu au palais de justice de Montréal et font tous trois face à des chefs d’accusation de décharge d’arme à feu, de vol qualifié et de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic. Dans le cas de Samuel Danazarre, des accusations additionnelles en matière d’arme à feu et de bris de probation et de condition ont aussi été portées. 

L’enquête policière et les arrestations ont été dirigées par la Section des enquêtes criminelles Nord, qui a bénéficié de l’appui des postes de quartier 27 (Ahuntsic) et 39 (Montréal-Nord) ainsi que du Groupe tactique d’intervention.

Rappel des faits

Le 12 février 2023, vers 6 h, deux hommes surgissent d’une pièce d’un appartement de l’avenue Larose afin d’agresser violemment deux autres hommes qui sont à l’intérieur du logement en compagnie d’une femme. Le conflit se déplace ensuite à l’extérieur de l’immeuble situé à proximité de l’intersection avec la rue Fleury Est. Des coups de feu sont tirés par l’un des suspects en direction de l’une des victimes prenant la fuite, sans toutefois l’atteindre. En arrivant sur les lieux, la police découvre des douilles au sol et un impact de projectile sur une résidence. Une enquête criminelle est aussitôt ouverte.

Ensemble contre la violence armée

Rappelons que le SPVM collabore étroitement à CENTAURE, la stratégie québécoise de lutte contre la violence armée mise en place par le ministère de la Sécurité publique.

Réitérons aussi l’importance de la collaboration de la population dans la lutte contre la violence armée. Toute personne détenant des informations peut communiquer avec le 911 ou avec son poste de quartier. Il est aussi possible de communiquer de façon anonyme et confidentielle avec Info-Crime Montréal au 514 393-1133 ou via le formulaire de signalement disponible sur le site infocrimemontreal.ca. Des récompenses allant jusqu’à 3 000 $ peuvent être remises par Info-Crime Montréal pour des informations menant à l’arrestation de suspects. Certaines conditions s’appliquent.