C’est le 7 novembre dernier que nous a quittés Hélène Charbonneau, une femme qui a voué sa vie aux bibliothèques publiques de Montréal, dont près de 20 ans au sein de la bibliothèque Ahuntsic, et à la promotion de la littérature jeunesse.

Qui est Hélène Charbonneau?

Hélène Charbonneau est née (1929) et a passé toute son enfance dans l’ancienne municipalité de Bordeaux, devenu aujourd’hui un secteur de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville. Son père y fonde une bibliothèque paroissiale et elle y travaillera deux soirs par semaine dès l’âge de 10 ans.

En 1953, alors jeune diplômée en bibliothéconomie, Hélène est embauchée à la Ville de Montréal à titre d’aide-bibliothécaire. Elle sera affectée à la bibliothèque Shamrock (anciennement située près du marché Jean-Talon) et devenue la bibliothèque Le Prévost. Nommée à Ahuntsic, elle agira à titre de bibliothécaire responsable de la section enfants.

 À l’époque, cette bibliothèque est située dans un bâtiment ayant abrité un salon funéraire, juste en face de la caserne de pompiers,  sis à l’angle de la rue Lajeunesse et du boul. Gouin Est. La section jeunesse loge au sous-sol. Qu’à cela ne tienne!

Hélène va transformer ce lieu en un espace plus vivant que jamais. Elle y restera près de vingt ans avant d’accepter un poste d’administratrice où elle deviendra une conseillère en littérature jeunesse pour tout le réseau des bibliothèques de Montréal.

« À la bibliothèque Ahuntsic, le personnel était extraordinaire! Il y avait un climat d’amitié, de complicité, d’entraide, d’échange, de partage, de rigolade. Tout le monde parlait aux enfants, leur donnait des conseils de lecture, même s’il n’y avait pas tant de livres pour eux. (…) C’était le personnel et les collections qui rendaient la bibliothèque populaire auprès des jeunes. C’était une misère stimulante. Nous créions quantité d’animations! »Hélène CharbonneauExtrait tiré d’une entrevue offerte à Pascale Grenier, chargée de projets à la Direction des services éducatifs de BAnQ, 2011

Pionnière et bâtisseuse

Hélène Charbonneau a aussi été cofondatrice, en 1971, de Communication Jeunesse (CJ), un organisme voué à la promotion, auprès des jeunes, de la lecture et de la littérature québécoise et franco-canadienne pour la jeunesse. 

Afin de souligner son travail exceptionnel, CJ a créé en 2012 le « Prix Hélène Charbonneau », qui vise à reconnaître l’engagement de tous les médiateurs du livre, qui ont à cœur de partager avec les jeunes leur passion de la lecture.

Chroniqueuse de littérature jeunesse dans Le Devoir (1962-1963); enseignante à l’Université de Montréal de la littérature jeunesse, de 1967 à 1976; fondatrice (1982) du programme d’animation  « Livres dans la rue », des Bibliothèques de Montréal, toujours en vigueur et destiné aux jeunes de 4 à 12 ans, qui va à la rencontre des jeunes dans leur milieu de vie (parcs, écoles, etc.), Mme Charbonneau  a œuvré sur plusieurs fronts afin de susciter l’intérêt des jeunes pour la lecture.

À la retraite, elle fonde, en 1993,  « Les Amis de la Bibliothèque de Montréal ». Cet organisme à but non-lucratif, vise à recueillir des fonds pour soutenir les activités d’animation dans les bibliothèques de Montréal grâce à la tenue de soldes de livres provenant des documents élagués de ces mêmes bibliothèques.

En 2005, elle sera aussi membre fondatrice des « Amis de BAnQ ».

Prix et honneurs

Mme Charbonneau reçu divers prix et honneurs dont :

Visionnaire, passionnée, déterminée et chaleureuse, Hélène Charbonneau demeure une référence en matière de littérature jeunesse et de développement de projets et services aux jeunes.

Tout au long de sa carrière, son jeune lectorat lui a témoigné des messages d’amour et de gratitude car elle a su éveiller et nourrir chez les jeunes le goût et le plaisir de la lecture avec patience, gentillesse et professionnalisme à un moment où bien peu était fait que ce soit en matière d’édition jeunesse que d’activités et de projets offerts en bibliothèques ou hors les murs (dans les parcs, les écoles, etc.).

Les employés, qui ont la chance de travailler avec elle, soulignent son amabilité et son dynamisme, non seulement au point de vue professionnel, mais aussi au point de vue humain. Elle est décrite comme une femme de cœur, humble et proche des gens.

Pionnière en son domaine, Hélène Charbonneau aura donné un essor important aux bibliothèques et marqué l’histoire des bibliothèques publiques au Québec. Son legs est immense et nous en profitons toutes et tous aujourd’hui.