Le 15 septembre, élus de Saint-Laurent et partenaires se sont réunis afin de souligner l’inauguration du parcours Chameran.

De l’école Henri-Beaulieu au passage Boa en passant par le parc Painter, ce nouvel espace commun pour les résidents du quartier se compose d’œuvres ludiques et colorées, d’espaces verts dédiés à la réflexion et d’un balado pour en apprendre davantage sur le quartier. Plusieurs acteurs clés du secteur, dont des résidents, des élèves et des organismes du milieu, ont mis la main à la pâte au fil des derniers mois pour créer un projet porteur favorisant le vivre-ensemble.

Dans un parcours nouvellement aménagé, les visiteurs seront invités à partir à la découverte de divers attraits du secteur Chameran :  

Une création colorée des élèves de 3e à la 6e année à voir sur les murs de l’école.

Mosaïques illustrant le feuillage des arbres et des plantes du quartier.

Composée de porcelaine, la murale est une célébration du voyage, de l’enracinement et de l’abondance des cultures.

Rappelant le nom du passage, les bancs représentent un boa tandis que les pièces de mosaïque évoquent les écailles de ce grand serpent. Ils invitent les voisins à s’y asseoir et à échanger.

Milieu naturel destiné aux insectes et aux pollinisateurs urbains.

Pour découvrir et comprendre les enjeux des résidents du quartier Chameran, à télécharger ici.

Le parcours Chameran a été rendu possible grâce à la collaboration des partenaires suivants : Atelier Nayan, Quand l’art passe à l’action (ATSA), Bureau d’intégration des nouveaux arrivants à Montréal (BINAM) et VertCité.

« C’est dans le but de favoriser l’inclusion et de mettre en en place des lieux de partage et d’échange pour les nouveaux arrivants que nous avons créé le parcours Chameran. Tout au long de leur visite, les résidents du secteur se reconnaîtront dans les thématiques abordées. Nul doute que ces aménagements nourriront les conversations entre voisins et créeront de nouvelles amitiés », a déclaré Alan DeSousa, maire de Saint-Laurent.