Le porte-parole du Parti Québécois aux Affaires municipales, Joël Arseneau, a confronté la ministre Andrée Laforest sur le non-respect de la promesse faite par le gouvernement d’investir 470 M$ dans les cœurs de villes et de villages. Le Parti Québécois a également déposé une motion, battue par la CAQ.

L’élu péquiste a talonné la ministre des Affaires municipales alors que le budget 2024 ne contenait que 50 M$ pour la revitalisation des cœurs de villes et de villages. Ce montant était bien en deçà de la promesse de la CAQ lors de l’élection de 2022, qui était de 470 M$.

« Les maires et mairesses qui attendaient ces sommes seront bien déçus d’apprendre que non seulement la CAQ n’a pas livré sa promesse cette année, mais qu’il n’y a pas d’argent neuf à court terme, selon ce qu’a dit la ministre en commission. Ce qui est encore plus grave, c’est que le gouvernement refuse de s’engager à respecter son engagement d’ici la fin de son mandat, en 2026 », affirme Joël Arseneau.

La CAQ a effectivement battu une motion lui demandant « d’investir les 420 millions de dollars restant pour atteindre cette promesse d’ici la fin de 43e législature ». La promesse caquiste demeure donc sans échéancier.

« À ce rythme, sous la CAQ, les cœurs de nos villes et de nos villages vont continuer de souffrir d’un sous- investissement et d’un manque d’amour. La parole de la CAQ ne vaut manifestement pas grand-chose en la matière », conclut Joël Arseneau.

Texte de la motion déposée aujourd’hui :

« Que l’Assemblée nationale rappelle que le gouvernement du Québec a été élu notamment sur la promesse d’injecter 470 millions de dollars pour vitaliser les centres-villes en région ;

Qu’elle constate que lors du dépôt du budget 2023-2024, aucune somme n’était prévue en ce sens et qu’au budget 2024-2025, seulement 50 millions de dollars étaient alloués à cette promesse ;

Qu’elle constate qu’aucune échéance n’est donnée par le gouvernement pour concrétiser cette promesse ;

Qu’en conséquence, l’Assemblée nationale demande au gouvernement d’investir les 420 millions de dollars restant pour atteindre cette promesse d’ici la fin de 43e législature. »