Courtoisie

La Ville de Montréal dévoile le concept de l’oeuvre qui rendra hommage aux infirmières, sur la nouvelle avenue des Pins

La Ville de Montréal a dévoilé, le 29 septembre, aujourd’hui le lauréat du concours d’art public en hommage à la profession infirmière, un projet initié par quatre diplômées de l’école des infirmières de l’hôpital St. Mary (1968).

L’œuvre intitulée Notre souffle par-delà du collectif La Société des archives affectives (Fiona Annis et Véronique La Perrière M.) sera constituée de trois éléments de bronze, référant à l’hospitalité, à la transmission et au soin. À l’image de la relation d’un∙e patient∙e avec son infirmier∙ère, l’œuvre sera à échelle humaine. L’inauguration est prévue à l’automne 2023 sur la nouvelle placette de l’avenue des Pins, à l’intersection de la rue Jeanne-Mance.

La démarche de création de l’œuvre permettra à une douzaine d’infirmiers et d’infirmières de différents âges, genres et cultures, en emploi ou à la retraite, de participer à un atelier de moulage et à un échange sur leur pratique professionnelle. Leurs mains par la suite coulées en bronze seront transposées dans l’œuvre, devenant l’une de ses composantes. 

« Au cœur du réaménagement de l’avenue des Pins, près de l’hôpital fondé par Jeanne-Mance, l’œuvre Notre souffle par-delà nous rappellera l’importance de la profession infirmière dans notre société. Je remercie La Société des archives affectives pour sa proposition qui emmènera artistes et infirmières à collaborer et à échanger. Le partage des savoirs entre les générations passées et futures est un aspect particulièrement touchant de ce projet citoyen », a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante. 

« La présence d’art public dans nos milieux de vie contribue à notre bien-être collectif. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous attendons cette œuvre qui rendra hommage à la profession d’infirmière. Elle s’installera sur une avenue des Pins verdie et apaisée pour le bénéfice des Montréalais et des Montréalaises », a ajouté Luc Rabouin, maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Le projet, initié en 2017 par les infirmières Catherine McIninch Murphy, Judith Tisseur Norton, Maureen Fitzgerald et Brenda Noonan Brown, a mobilisé divers acteurs de la communauté montréalaise qui souhaitaient offrir un legs aux Montréalais∙es à l’occasion du 100e anniversaire de la reconnaissance légale de la profession infirmière en 2020.

« Véronique Perrière et Fiona Annis ont conceptualisé une œuvre d’art digne d’éloges afin de célébrer la profession d’infirmière. L’élément des mains moulées afin de nous connecter à l’œuvre de façon permanente est une magnifique idée multidimensionnelle. C’est emballant d’anticiper la finalisation de cette œuvre et j’espère que la population montréalaise appréciera le produit fini. Je ne peux faire autrement que de souligner l’ensemble de l’équipe derrière ce projet, notamment  la Fondation de l’hôpital St. Mary, les communautés religieuses, nos amis, nos familles, ainsi que nos partenaires remarquables au Bureau d’art public, nos multiples et talentueux mentors, et surtout, tous nos généreux donateurs. Nous avions besoin d’une énergie concertée, ainsi que de simple gentillesse à tous les niveaux. Ces personnes constituent le souffle de vie, l’âme, le tissu social, la communauté, l’essence-même de notre profession, le tout capté de façon si touchante par les artistes choisies pour réaliser cette œuvre d’art public. Je remercie nos partenaires, sans qui ce projet aurait été impossible! », a déclaré Catherine McIninch Murphy, l’une des instigatrices du projet.

Courtoisie