10 millions de vues et 6 ans plus tard le Festival Plein(s) Écran(s) continue ses festivités du 12 au 23 janvier prochains. Le festival tenu exclusivement en ligne depuis 2016, offre une édition de qualité avec 41 films, 3 projections commentées, 1 Instagram en direct avec Julianne Côté (15 janvier) et une grande discussion entre Maxime Giroux et Sara Mishara (22 janvier) ainsi que le retour de sa série balado. De plus, vous pourrez voir les deux films québécois dans la course au Oscars (Frimas 18 janvier et Les grandes claques 20 janvier) pour le meilleur court métrage de fiction, gratuitement!

Pas besoin de remplir un compte utilisateur ou bien d’acheter un passeport, le concept est simple et ne change pas : 4 courts par jour disponibles pendant 24 h, gratuits en ligne sur Facebook, Instagram et le site Web de Plein(s) Écran(s). Nouveau cette année, pas besoin d’être sur les réseaux sociaux pour suivre le festival, tous les films seront disponibles gratuitement via le site www.pleinsecrans.com. 

L’année dernière, c’est près d’un demi-million de visionnements qu’a cumulé le festival, offrant un rayonnement incomparable pour le court d’ici, partout dans le monde. Pour ne rien manquer, il suffit de S’ABONNER à la page Facebook de Plein(s) Écran(s) et de sélectionner VOIR EN PREMIER afin de profiter d’une sélection de films forte en intensité et en émotions directement sur vos appareils de visionnement, où vous le voulez, quand vous le voulez!

La compétition québécoise, le coeur du festival

Ne cherchez plus, les meilleurs courts de l’année sont rassemblés dans la section compétition québécoise du festival grâce à Ariane Roy-Poirier, la nouvelle directrice de la programmation! C’est le fantastique Joutelréalisé par Alexa-Jeanne Dubé qui ouvrira le bal (12 janvier) de la compétition québécoise. Ce bijoumet en vedette 2 monuments du cinéma québécois, Pierre Curzi et Marie Tifo dans une mise en scène délicieusement pop. Pour sa part, le film de clôture (21 janvier) cette année célèbre le talent d’un jeune cinéaste de la relève Olivier Côté avec son film L’abat, où l’on suit une soirée survoltée de 4 jeunes ados, interprétés par Édouard Tremblay Grenier, Henri Picard, Lévi Doré et Antoine Marchand-Gagnon, dans un bowling en pleine nuit. P.S: ça brasse! Ces deux films encadrent une compétition qui vous offre de la surprise avec notamment Au plaisir les ordures (19 janvier) un film de Romain Dumont qui invite trois éboueurs à souper chez le premier ministre du Canada. Du suspense vous attend avec l’audacieux scénario d’aventure du film Monsieur Cachemire (12 janvier)de Iouri Philippe Paillé, de l’intensité, du rires et des larmes, parfois tout ça dans le même film quand on pense ici à Love-moi (17 janvier) de Romane Garant-Chartrand qui suit une jeune femme de 17 ans dans sa quête d’amour via les réseaux sociaux et dans sa vie. Le festival a aussi le désir d’augmenter la visibilité et les enjeux des minorités et groupes marginalisés devant et derrière l’écran et vous transporte notamment avec le très grand film de SarraEl Abbed, Y’a pas d’heure pour les femmes (12 janvier)dans un salon de coiffure politique à Tunis. On revient au cœur de Montréal avec le touchant Lointain (18 janvier) de Aziz Zoromba et le sublime film de Anne Koizumi,  In the shadow of the pines (20 janvier):vous n’aurez jamais été aussi émus en regardant de la plasticine prendre vie. Ne manquez pas Frimas(18 janvier)de Marianne Farley dans la course aux Oscars cette année, qui nous plonge dans un Québec du futur qui a très mal tourné pour le droit des femmes. Enfin l’OVNI There here (20 janvier) de Sid Zanforlin qui met en scène une petite fille qui tente de tuer sa grand-mère, car elle la croit possédée par les extraterrestres. 

Court métrage =  grand cinéma

Le grand public sera heureux de retrouver une pléiade d’acteur.trice.s connues de leur série télévisuelle préférée ou de leur film québécois favori dans notre compétition. À lui seul, le film Tranche de nuit (17 janvier) de Maxime Genois & Romain F. Dubois réunit une performance unique des comédien.iennesYves-Jacques, Marie-France Lambert, Jean-François Casabonne et Ginette Chevalier. Le film de Marianne Farley met en vedette une performance dramatique et émouvante de Karine Gonthier-Hyndman et enfin le Danger en face   fait défiler dans son époustouflante mise en scène Bruno Marcil, Guillaume Lambert et Guillaume Cyr. Sans oublier Steve Laplante (Baby-Sitter prochain long de Monia Chokri) qui passe de premier ministre à père de famille en garde partagée.

Le court métrage de retour sur Instagram!

8 films exclusifs seront disponibles sur notre page Instagram @pleinsecrans avec le retour de la section Impression(s). Celle-ci réunit des films de moins de 5 minutes à regarder sur son cellulaire, qui seront diffusés à raison d’un par jour, durant 24 h, dès le début du festival. C’est le film d’animation Au placard (12 janvier) de Vivien Forsans qui ouvre la série avec une réflexion choc sur la montée de la droite et de l’homophobie en France. Vous pourrez retrouver le 14 janvier le doux Soir de semaine (Parlons ergonomie, coup de coeur du festival en 2019) de Rachel Samson et deux films réalisés par des cinéastes autochtones :I created memories majoritairement filmé avec un cellulaire par Sammy Gadbois et l’intime Odehimin de Kijâtai-Alexandra Veillette-Cheezo.

Julianne Côté à l’honneur

Le festival organise également une diffusion en direct (samedi 15 janvier) exclusivement sur le compte Instagram de Plein(s) Écran(s) où Julianne Côté se fera appeler par le.la porte-parole mystère du festival Regard qui sera dévoilé le 12 janvier. Ce sera l’occasion pour un plus jeune public de venir poser leur question en ligne à celle qui représente si bien notre festival depuis 4 ans.

De plus, Julianne vous a préparé cette année une liste de ses films coup de cœur qui seront disponibles sur La Fabrique Culturelle de Télé-Québec pendant toute la durée du festival, gratuitement et plus de 24 h. On y retrouve le très attendu Les grandes claques(20 janvier), film de Noël réalisé par Annie St-Pierre! Ne manquez surtout pas l’occasion de voir Catcalls(14 janvier) une critique très comique image par image de Anna Berezowsky et Laura Stewart où les femmes et les hommes deviennent chats et chiens.

Carte Blanche au cinéma de Wallonie-Bruxelle

Durant le premier week-end du festival (samedi 15 au dimanche 16 janvier), on invite le Festival international du film francophone de Namur à vous présenter 3 courts par jour disponibles gratuitement pendant 24 h sur notre page Facebook @pleinsecrans et sur notre site web www.pleinsecrans.com. À ne pas manquer de cette collaboration ? Le puissant et poignant Dragon à deux têtes (15  janvier) réalisé par Páris Cannes et le drôle et malaisant Akram(15 janvier) réalisé par Adrien Berlandi & Mickey Broothaerts, deux films qui remettent en question le pouvoir des privilèges. Enfin, allez écouter notre épisode spécial de podcast avec Hélène Lambert et Anaïs Boudry qui nous donne envie de voir tous les films qu’elles ont choisis avec passion pour vous!

Regarder les films avec les équipes en direct

Fini les vidéoconférences ennuyantes: c’est le retour du format augmenté de la version commentée en direct en présence des créateur.trice.s qui vous révèlent tout sur leur tournage et répondent simultanément à vos questions. On commence le jeudi 13 janvier 19 h 30 en parlant d’adaptation cinématographique et de défi technique avec le réalisateur Alexis Chartrand et son directeur de la photographie Thierry Sirois pour l’époustouflant film Le danger en face qui s’inspire d’une bande dessinée et dont le tournage s’est déroulé dans un studio avec des décors en carton! Attachez vos tuques avec de la broche pour une performance en direct, présenté par Film Laurentides avec le réalisateur Jean-Martin Gagnon et littéralement toute l’équipe de son film Pharmakon(les 6 acteurs rassemblés!)L’équipe du film recrée l’ambiance du chalet en direct de leur sous-sol le mardi 18 janvier à 19 h 30. On termine la série avec la réalisatrice Annie St-Pierre qui nous parlera du tournage avec les enfants acteur.trice.s dans Les grandes claques lejeudi 20 janvier 19 h 30.

Plein de prix!

Le jury officiel sera exclusivement féminin cette année et est composé de la comédienne et passionnée de court métrage Catherine Brunet, autrice et comédienne Gabrielle Boulianne-Tremblay et la monteuse AlinaElsenhans. Le jury officiel remettra le Grand Prix Plein(s) Écran(s) présenté par Post-Moderne au meilleur court métrage québécois de la compétition avec une bourse de 1 000 $ en argent et 10 000 $ en services de post-production. Le Prix du Public (Québec) présenté par Spira10 000 $ en location d’équipements chez Spira sera remis au court métrage québécois ayant suscité le plus grand nombre de partages sur Facebook, 1 partage du film = 1 vote. Le prix des Pairs présenté par le Bureau Estrien de l’audiovisuel et du multimédia (BEAM)offre également 5 000 $ en service et 1 an de membership. Le jury des pairs est composé par des professionnels de l’audiovisuel basé en Estrie et est composé cette année de la directrice artistique et réalisatrice Sophia Belahmer, du producteur Laurent Allaire et du directeur photo LoukasBoutin. Le jury officiel remettra aussi au film qui les a marqués par son audace et sa créativité le Prix Coup de cœur du Jury, présenté par MTL Grandé/Cinépool, avec un prix de 10 000 $ en services de location d’équipements. Seront également décernés, le Prix du Jury étudiant présenté par La Caisse Desjardins de la Culture qui remet une bourse de 1 000 $.