Après avoir remporté une chaude lutte au compte de 2 à 1 vendredi face aux Lions du Lac-Saint-Louis, la troupe de Joey Bucci se dirigeait vers le Sportium à Saint-Catherine pour y disputer un deuxième match consécutif sur la route.

C’est le jeune Samuel Carreiras qui a obtenu la tâche de défendre la cage des visiteurs. Il s’en est particulièrement bien tiré, alors qu’il a obtenu son meilleur départ dans la saison. Il a bloqué 32 lancers et s’est mérité la troisième étoile du match.

Le Rousseau-Royal est revenu à ses bonnes habitudes du début de la saison alors qu’un échec avant soutenu leur a permis de gêner le travail en zone neutre et défensive des Riverains qui n’ont pas obtenu beaucoup de chances de marquer tout au long de la partie et lorsque ça se produisait, le jeu se fermait rapidement sur d’excellents replis défensifs.

La séquence de matchs sans marquer en avantage numérique s’est prolongée à huit, mais le désavantage numérique est demeuré parfait dans un deuxième match de suite.

En première période c’est Sacha Trudel qui brisa l’égalité sur une passe dans l’enclave de Bily Pelletier.

Malgré la réplique sur un tir précis dans la lucarne de Brett Yuzik en fin de deuxième période, on n’a jamais senti que le Rousseau-Royal regardait derrière. En début de troisième, Loïc Goyette a servi une tasse de café au défenseur des Riverains pour clore le débat et propulser Laval-Montréal vers une victoire de 2 à 1 et une récolte de cinq points sur une possibilité de six lors de son weekend.

L’équipe reprendra l’action vendredi le 8 octobre alors qu’ils recevront les Grenadiers de Châteauguay à l’aréna Fleury dès 19h00. Le match sera disponible pour les abonnés HockeyTV.

Gain en prolongation

Les parties se suivent, mais ne se ressemblent pas pour la troupe de Joey Bucci. Alors qu’elle sortait d’un festival offensif de dix buts contre les Vikings de Saint-Eustache, on a eu le droit à une tout autre sorte de partie face aux Lions, en ce vendredi soir, au Centre Civique.

Le match débuta lentement alors que les deux équipes semblaient plutôt s’étudier. Quelques bons tirs ont été décochés vers la cage de Joshua Fleming qui a été tout simplement fumant tout au long de la partie. On retient son arrêt en échappé sur le tir de Danny Akkouche et un autre au dépend de Philip Puma lors d’une montée à deux contre un. Il aura effectué 29 arrêts dans la défaite. En fin de période, les partisans ont eu peur lorsqu’un contact genou à genou est venu interrompre le match alors que l’attaquant Conor Fitzpatrick est demeuré étendu sur la patinoire, avant de retraiter au vestiaire avec l’aide de coéquipiers.

Heureusement, plus de peur que de mal dans son cas, alors qu’il a complété la rencontre. La seconde période ressemblait à la première et malgré quelques pénalités double-mineure, aucune des deux équipes n’a été en mesure de briser l’égalité de 0-0. Quentin Miller est celui qui s’est le plus signalé avec trois arrêts lors d’un même jeu de puissance pour les Lions. Il a démontré un calme exemplaire tout au long du match et s’est d’ailleurs vu décerné la deuxième étoile de ce match.

Après 55 minutes de jeu, il n’y avait toujours pas de but dans cette partie, mais c’était avant que Danny Akkouche inscrive son cinquième de la saison en redirigeant habilement la frappe d’Alexandre Ritchie pour donner les devants aux visiteurs. Alors qu’on se demandait comment Gérard Gomez allait gérer la situation avec son gardien, Jaden Davis a ramené tout le monde à la case départ avec un tir d’un angle difficile pour battre Miller entre les jambières et forcer la tenue d’une prolongation.

C’est ce même Davis qui aura joué pendant plus de quatre minutes en période de surtemps, mais la chance aura manqué aux locaux puisque Cristiano Spadafora a terminé une superbe montée organisée par Danny Akkuche (qui a récolté son deuxième point de la rencontre) avec un tir foudroyant qui n’a donné aucune chance à Fleming.