Courtoisie

Pandémie de la COVID-19 – Plusieurs assouplissements et des consignes d’isolement simplifiées dans les milieux de vie pour aînés

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, accompagnée du directeur national de santé publique par intérim, docteur Luc Boileau, a annoncé aujourd’hui plusieurs assouplissements additionnels afin que les personnes aînées retrouvent une vie plus familière au cours des prochaines semaines.

Les allègements concernent notamment les mesures entourant la présence des personnes proches aidantes et des visiteurs ainsi que la gestion des cas et des contacts dans les milieux de vie, de réadaptation et d’hébergement.

Assouplissements graduels dans les milieux de vie

Dès le 21 février, dans les résidences privées pour aînés (RPA) :

  • Il est suggéré de limiter les visites à un maximum de 10 personnes;
  • Dans les salles à manger, 10 résidents pourront être assis à la même table. Respect d’une distance minimale d’un mètre entre les tables;
  • Accès aux espaces communs pour les personnes proches aidantes et les visiteurs en respectant les consignes sanitaires en vigueur.

Dès le 28 février, dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) et les ressources intermédiaires (RI) qui accueillent des aînés :

  • Il est suggéré de limiter les visites à un maximum de 10 personnes;
  • Dans les salles à manger, 10 résidents ou usagers pourront être assis à la même table. Respect d’une distance minimale d’un mètre entre les tables;
  • Accès aux espaces communs pour les personnes proches aidantes et les visiteurs en respectant les consignes sanitaires en vigueur.

Il est important de rappeler que les sorties pour les rassemblements privés et les congés dans la communauté sont permis, et ce, dans tous les milieux de vie. De plus, les professionnels hors établissement et autres personnels (audioprothésiste, récréologue, zoothérapeute, soins des pieds, coiffeuse, entretien ménager, etc.) peuvent être accueillis dans les différents milieux de vie.

Par ailleurs, le retrait de l’utilisation du passeport vaccinal dans les CHSLD, les ressources intermédiaires qui accueillent des aînés et les RPA se fera dès le 14 mars. Le registre des visiteurs dans les RPA ne sera plus nécessaire non plus à compter de cette date.

Mesures d’isolement et de dépistage pour la gestion des cas et des contacts

À compter d’aujourd’hui, la directive concernant la gestion des cas et des contacts dans les milieux de vie, réadaptation et d’hébergement privilégiera une approche de gestion de risques basée sur plusieurs facteurs déterminant si une personne a eu un contact étroit.

  • Un contact étroit est notamment défini comme un usager ayant séjourné dans le même environnement (distance de moins de deux mètres et sans mesure barrière) qu’un cas confirmé de COVID-19, durant sa période de contagiosité.

OU

  • Un usager ayant reçu des soins à moins de deux mètres, pendant 10 minutes et plus cumulées, d’un travailleur de la santé confirmé positif à la COVID-19 qui ne portait pas adéquatement l »équipement de protection individuelle pendant sa période de contagiosité.

Ainsi, pour un usager ou un résident qui a été en contact étroit (en milieu de soins ou à la suite d’une exposition à risque élevé dans la communauté) et qui est asymptomatique et adéquatement vacciné :

  • Réduction de la période d’isolement à cinq jours;
  • L’isolement sera suivi d’une période de cinq jours avec port du masque et respect de la distanciation physique.

Pour un usager ou un résident qui a été un contact étroit (en milieu de soins ou à la suite d’une exposition à risque élevé dans la communauté) et qui est asymptomatique mais non adéquatement vacciné :

  • Période d’isolement de 10 jours;
  • Mesures mises en place dans les milieux afin de prévenir le déconditionnement de l’usager ou du résident.

« Nous savons que ces circonstances ont été difficiles pour plusieurs usagers et résidents, ainsi que pour leurs proches. Nous devions trouver un équilibre entre la gestion de risque et le bien-être global de la personne aînée. Je suis heureuse d’annoncer l’allègement des mesures au sein de nos milieux de vie. L’amélioration de la situation permet maintenant d’assouplir plusieurs mesures. Les consignes d’isolement, notamment, seront simplifiées et permettront graduellement un retour à la normale pour les résidents et les usagers », a déclaré la ministre Blais en conférence de presse.

Faits saillants :

Notons qu’en raison du risque faible de réinfection, il est actuellement considéré que les personnes qui ont obtenu un test positif depuis le 20 décembre 2021 sont considérées comme protégées contre l’infection pour une durée de trois mois. Ces personnes n’ont donc pas à s’isoler.