Pour-toi-Flora

Courtoisie Annexe

Pour toi Flora, de Sonia Bonspille Boileau remporte le prix de la « Best Miniseries » au C21 International Drama Awards de Londres

Hier à Londres, Sonia Bonspille Boileau et Jason Brennan de Nish Media, ont remporté un prix au C21 International Drama Awards, dans la catégorie «Best Miniseries» pour la minisérie Pour toi Flora.

« Nous sommes tellement honorés par ce prix, surtout provenant d’un jury composé des plus grands décideurs de contenu au monde. On ne s’y attendait pas du tout! Nous espérons que cette reconnaissance ouvrira la porte à d’autres marchés pour que cette histoire importante soit connue de tous. Nous partageons ce prix avec les survivants, ainsi que les comédiens et toute notre équipe si dévouée et généreuse »- déclarent Jason Brennan, producteur et Sonia Bonspille Boileau, autrice et réalisatrice.

Rappelons que la minisérie produite par Nish Média et distribuée, à l’international, par Attraction Distribution, a également remporté en octobre dernier le prix de la «Representation of Race and Ethnicity» au MIPCOM CANNES Diversify TV Awards et a fait partie de la sélection officielle du Festival de la Fiction de La Rochelle en France en septembre dernier. 

Pour toi Flora raconte l’histoire de deux jeunes Anishinaabe (Algonquins) qui tentent aujourd’hui de faire la paix avec le douloureux passé des pensionnats. On les suit, du moment crève-cœur où, enfants, ils sont arrachés à leurs parents par les Oblats dans les années 60, jusque dans les traumas qui les hantent toutes ces décennies plus tard. Cette minisérie dramatique tresse les différentes époques de leur vie, ainsi que celles de leurs proches, déployées en parallèle à chaque épisode afin de raconter la scission des familles autochtones qui sont passées par les pensionnats et la façon dont elles réussissent, parfois, à se réparer. 

Cette série de six épisodes porte pour la première fois à l’écran l’héritage douloureux des pensionnats autochtones au Québec. Ces établissements religieux financés par l’État avaient comme objectif d’évangéliser et d’assimiler les enfants autochtones en les privant des enseignements traditionnels de leur communauté. Bien qu’elles soient fictives, les intrigues de Pour toi Flora sont inspirées de divers témoignages, à l’instar de la réalité de plusieurs centaines de familles dans la province, au Canada et même ailleurs en Amérique. Elles soulignent la résilience innée de ces enfants déracinés, qui subsiste malgré les adversités les plus inimaginables, et les difficiles répercussions sur leur entourage.