Le directeur général du Club de hockey Canadien, Marc Bergevin, a annoncé mercredi s’être entendu sur les termes d’une prolongation de contrat de trois saisons avec l’entraîneur adjoint Alex Burrows (2021-2022 à 2023-2024).

Âgé de 40 ans, Burrows s’est joint au personnel d’entraîneurs des Canadiens le 24 février dernier, lorsque Dominique Ducharme a été nommé à la barre de l’équipe en remplacement à Claude Julien. S’occupant principalement des attaquants et de l’avantage numérique, il a largement contribué aux succès de l’équipe qui s’est qualifiée pour la finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1993.

Sous sa férule, l’avantage numérique a affiché un rendement de 19,8% et l’attaque a inscrit 97 buts en 38 rencontres de saison régulière (2,55 buts/match). En séries, l’équipe a présenté un pourcentage d’efficacité de 18,9% (10/53) en supériorité numérique et l’attaque a généré 51 buts en 22 matchs (2,32 buts/match).

Avant de rejoindre le personnel d’entraîneurs des Canadiens, Burrows occupait les mêmes fonctions avec le Rocket de Laval dans la Ligue américaine. À sa première saison derrière le banc d’une équipe professionnelle en 2018-2019, l’avantage numérique du Rocket a occupé le 18e rang de l’AHL avec un taux d’efficacité de 17,9%. Ce rendement a grimpé à 19,7% en 2019-2020, sa deuxième saison derrière le banc, bon pour le huitième rang de la ligue américaine.

Burrows a connu une brillante carrière de 13 saisons comme joueur dans la Ligue nationale de hockey. Il a évolué avec les Sénateurs d’Ottawa durant deux saisons, ainsi qu’avec les Canucks de Vancouver pendant près d’une décennie. En carrière dans le circuit Bettman, Burrows a inscrit 409 points (205 buts, 204 mentions d’aide) en plus de purger 1 134 minutes de pénalité en 913 matchs de saison régulière. Il a connu quatre saisons consécutives de plus de 25 buts dans la LNH, dont trois de plus de 50 points.

Burrows a ajouté 19 buts et 20 aides en 85 matchs en carrière en séries éliminatoires. Il a été un rouage important au sein de ses équipes, aidant notamment les Canucks à atteindre la finale de la Coupe Stanley au terme de la saison 2010-2011 avec une récolte de 17 points (9 buts, 8 aides) en 25 parties de séries.

Originaire de Pincourt, en banlieue de Montréal, Burrows a fait le saut chez les professionnels au terme d’un stage de deux saisons dans la LHJMQ avec les Cataractes de Shawinigan en 2000-2001 et 2001-2002. Durant son passage dans le circuit Courteau, Burrows a récolté 100 points (51 buts, 49 aides) et 289 minutes de pénalité en 127 rencontres. Il a également accumulé 11 buts et 12 passes en 22 matchs de séries éliminatoires avec les Cataractes.