Déterminée à faire du Parc olympique un pôle économique pour l’Est de Montréal, la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Caroline Proulx, annonce que le gouvernement du Québec va de l’avant avec le remplacement de la toiture du Stade olympique. Il s’agit de redonner à cet emblème québécois son plein potentiel et ainsi engendrer davantage de retombées économiques pour le Québec avec le déploiement d’un plan d’affaires ambitieux.

Elle en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie de la députée de Pointe-aux-Trembles et ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Mme Chantal Rouleau, et du président-directeur général de la Société de développement et de mise en valeur du Parc olympique, M. Michel Labrecque.

Cet investissement de 870 millions de dollars s’inscrit dans la volonté du gouvernement de poser un geste important et des actions majeures qui traduisent ses hautes ambitions pour le développement économique de l’Est de Montréal et du Québec. Signataire de la déclaration de 2018, qui vise à revitaliser cette portion du territoire, et, plus récemment, du Pacte pour l’Est, le gouvernement intensifie ses investissements afin de stimuler la relance de cette zone stratégique de la métropole.

Le projet s’inscrit également en continuité avec les nombreux investissements réalisés pour dynamiser le Quartier olympique et est cohérent avec la nouvelle mission de développement et d’exploitation commerciale du Parc olympique. La nouvelle toiture permettra à Montréal de devenir un acteur événementiel incontournable, alors que le Stade olympique est la seule enceinte au Québec pouvant rassembler plus de 50 000 personnes.

Le remplacement de la toiture et la réalisation du plan d’affaires du Parc olympique généreront des retombées économiques importantes de près de 1 milliard et demi de dollars sur dix ans et, plus précisément, sur une base annuelle :

Une toiture rigide et fixe, d’une durée de vie de cinquante ans

Afin de redonner au Stade olympique sa pleine fonctionnalité et de garder le caractère distinctif qui a fait sa renommée, la nouvelle toiture sera fixe, rigide et comportera un cerceau transparent en verre.

Cet élément caractéristique deviendra la plus grande fenêtre sur le ciel à Montréal, permettant d’inonder l’enceinte de la lumière du jour ou d’offrir au public une vue sur la nuit étoilée et d’ainsi faire honneur à l’idée de son concepteur, M. Roger Taillibert.

« Notre gouvernement souhaite que le Stade olympique redevienne un symbole positif pour la métropole et pour tout le Québec. Remplacer sa toiture, c’est assurer son exploitation à l’année et ainsi créer de nouvelles occasions pour la tenue de salons, de foires, de congrès, d’événements sportifs et de spectacles de grande envergure. Ce projet augmentera la fréquentation du site et engendrera des retombées économiques importantes, encourageant du même coup le développement de l’Est de Montréal. Après des années à tergiverser sur l’avenir de ce monument montréalais, le temps est maintenant venu d’agir et de léguer à la population québécoise une infrastructure de calibre mondial. », a déclaré, en conférence de presse, la ministre Proulx.

« L’Est de Montréal a un potentiel extraordinaire, et nous voulons en faire un pôle économique incontournable pour le Québec. En investissant dans une nouvelle toiture, on donne une chance au Stade olympique de jouer un rôle majeur dans le dynamisme qu’on souhaite insuffler à l’Est de la métropole. », a ajouté Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, ministre responsable du Développement économique régional et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

« Le Stade olympique est le symbole de l’Est de Montréal. Ce legs fait partie de nos grands attraits, et nous devons lui redonner ses lettres de noblesse pour qu’il maintienne son rôle de vecteur de développement économique et social. Nous avons choisi d’investir dans notre patrimoine pour offrir aux prochaines générations des expériences inoubliables. », a souligné Chantal Rouleau, députée de Pointe-aux-Trembles et ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire.

« Ce projet sera bénéfique pour la revitalisation et l’attractivité de l’Est de Montréal. Notre gouvernement multiplie les efforts afin que ce territoire devienne un milieu encore plus stimulant pour nos citoyens et nos entreprises. La pose d’un nouveau toit sur le Stade olympique est un exemple des plus éloquents quant à notre intention que l’Est de Montréal participe pleinement à la prospérité du Québec. », a indiqué Karine Boivin Roy, députée d’Anjou-Louis-Riel.

« Cette décision du gouvernement mérite d’être saluée pour son courage. La nouvelle toiture du Stade olympique marquera un jalon important dans l’histoire de cet emblème québécois. Nous offrons aux prochaines générations un Parc olympique qui pourra rivaliser avec les plus grands stades du monde et dont la population québécoise pourra être fière. Je souhaite que de nombreux événements marquants, voire historiques, y soient tenus pour les décennies à venir. », a conclu Michel Labrecque, président-directeur général du Parc olympique.

Faits saillants :