Courtoisie

Saint-Laurent se dote d’un budget de 76,6 M$ et d’un PDI de 96,2 M$

Lors de sa séance générale tenue le 23 novembre, le conseil de Saint-Laurent a adopté son budget pour l’année 2022. S’élevant à 76 553 600 $, celui-ci représente une augmentation de 2 865 500 $, comparativement à l’enveloppe de 73 688 100 $ retenue pour l’exercice 2021.

Un montant de 1 201 900 $ provenant de surplus a été utilisé pour équilibrer le budget et ainsi limiter l’indexation de la taxe locale à 2 %, soit l’inflation estimée pour 2022.

Au cours de la même séance, le conseil a également adopté pour la deuxième fois un Plan décennal d’immobilisations (PDI).  Doté d’une enveloppe de 96,2 M$, le PDI couvre comme son nom l’indique une période de 10 ans. Les différents projets qu’il comprend représenteront au final des investissements de 187 M$ au bénéfice de la communauté. Visant les années 2022 à 2031, il offre donc une plus grande flexibilité dans la réalisation des projets prioritaires.

Le budget en bref

Au chapitre des dépenses de fonctionnement, 11,5 M$ seront consacrés à l’administration générale, 1,4 M$ à la sécurité publique et 5,5 M$ à l’hygiène du milieu, qui comprend, par exemple, l’entretien du réseau local d’aqueduc et d’égout. Une somme de 1,4 M$ sera réservée à la santé et au bien-être, 5,9 M$ à l’aménagement, à l’urbanisme et au développement, de même que 31,8 M$ aux loisirs et à la culture, incluant l’entretien des parcs. Enfin, 19,1 M$ seront réservés pour le transport, lequel comprend les travaux de voirie et le déneigement.

« Chaque budget représente un exercice rigoureux accompli conjointement par l’ensemble des directions de l’arrondissement dans un souci de gestion financière responsable, a expliqué le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa. Depuis l’an dernier, notre administration, tout comme chaque ménage laurentien, fait toutefois face à une pression financière supplémentaire en raison de la pandémie. Ainsi, il nous faut absorber l’achat de matériel lié aux mesures sanitaires et les augmentations de coûts liés à divers services et équipements. Je suis donc très satisfait que nous ayons réussi à mettre la touche finale à ce budget sans impact sur les contribuables et, qui plus est, en assurant les ressources nécessaires à la concrétisation de notre Plan stratégique 2022-2025 et de notre Plan d’urgence climatique 2121-2030. »

FAITS SAILLANTS

Budget 2022

Répartition des principales sources de revenus :

  • Transferts de la Ville de Montréal,
     incluant un revenu anticipé de permis de construction : 55 955 000 $
  • Revenus de taxation locale : 14 283 000 $
  • Revenus de tarification locale : 5 113 700 $
  • Affectation de surplus : 1 201 900 $
  • Total : 76 553 600 $

Répartition des principales dépenses par activité :

  • Administration générale : 11 479 600 $
  • Aménagement, urbanisme et développement : 5 885 200 $
  • Hygiène du milieu : 5 521 500 $
  • Loisirs et culture : 31 786 400 $
  • Santé et bien-être : 1 442 600 $
  • Sécurité publique : 1 388 400 $
  • Transport : 19 049 900 $
  • Total : 76 553 600 $

Actions prioritaires en 2022 : budget de fonctionnement et PDI

  • Poursuivre le réaménagement de plusieurs parcs, incluant le remplacement de bassins de piscines et la réfection de terrains sportifs.
  • Poursuivre la création du Corridor de biodiversité, une infrastructure de 450 hectares qui permettra à la population de cohabiter avec la nature.
  • Rénover le centre préscolaire du Centre des loisirs, qui offre une vaste programmation d’activités à cette clientèle.
  • Restaurer la maison Robert-Bélanger, un ancien bâtiment témoignant de l’histoire de la communauté.
  • Réaménager le centre d’exposition Lethbridge de la Bibliothèque du Boisé.
  • Concrétiser le projet de création d’un quartier culturel dans le secteur du Vieux-Saint-Laurent.
  • Poursuivre la conversion au DEL des lampadaires sportifs et décoratifs dans les parcs.
  • Mettre à niveau les parcs canins.

Le budget 2022 ainsi que le PDI 2022-2031 de l’arrondissement de Saint-Laurent seront transmis au conseil municipal de Montréal, en vue de leur adoption prochaine