courtoisie

Un nouveau médicament est approuvé par Santé Canada pour combattre la Covid-19

L’organisme fédéral a annoncé aujourd’hui avoir homologué la combinaison de deux antiviraux, le nirmatrelvir et le ritonavir (nom de marque PAXLOVID), pour le traitement des adultes atteints d’une forme légère ou modérée de COVID-19 présentant un risque élevé d’évolution vers une maladie grave, notamment un risque d’hospitalisation ou de décès. Le nirmatrelvir, principe actif de PAXLOVIDTM, bloque la reproduction du virus.

Jusqu’à présent, les médicaments contre la COVID-19 homologués devaient être pris dans un hôpital ou un établissement de santé. PAXLOVID est donc le premier traitement anticovidique qui peut être pris à la maison. Il doit être utilisé le plus tôt possible après le diagnostic de COVID-19 et dans les cinq jours suivant le début des symptômes. Le traitement consiste en deux comprimés de nirmatrelvir et un comprimé de ritonavir qui doivent être pris en même temps par voie orale deux fois par jour pendant cinq jours.

La demande de Pfizer pour PAXLOVIDTM a été reçue le 1er décembre 2021 et un examen accéléré a été fait. Par la suite, Pfizer a soumis les données au Ministère de façon continue tout au long du processus d’examen, au fur et à mesure de l’arrivée de nouvelles informations, afin qu’une décision soit prise le plus rapidement possible. Parmi ces données figuraient les résultats d’essais cliniques sur PAXLOVIDTM menés auprès de patients qui n’avaient pas été vaccinés et qui n’avaient pas été infectés par le virus causant la COVID-19.

Même s’il a été établi que les avantages de PAXLOVIDTM l’emportent sur les risques, il peut tout de même entrer en interaction avec d’autres médicaments chez certains patients. Il est donc conseillé aux patients de parler des risques et des avantages du traitement avec leur médecin.

Comme il le fait pour tous les produits de santé contre la COVID-19, Santé Canada va poursuivre la surveillance de l’innocuité et l’efficacité de PAXLOVIDTM après sa mise en marché. Pfizer continuera de fournir d’autres données, y compris sur les effets possibles des variants préoccupants existants ou émergents. Si de nouveaux problèmes sont relevés, Santé Canada agira immédiatement et communiquera avec la population canadienne.

Santé Canada rappelle que aucun médicament, pas même PAXLOVIDTM, ne peut remplacer la vaccination. Celle-ci demeure la stratégie la plus efficace pour prévenir les maladies graves causées par l’infection à la COVID-19. L’Agence de la santé publique du Canada et Santé Canada continuent de recommander fortement la vaccination à toutes les Canadiennes et à tous les Canadiens qui y ont droit, dont les personnes qui sont enceintes, qui pourraient le devenir ou qui allaitent.